À propos

Un parcours d’économiste – statisticien

Je mets ici en situation, à grands traits, les travaux que j’ai conduits  au long de mon parcours professionnel, conjointement, parfois, aux publications plus engagées, associées aux engagements qui ont été les miens. Les publications issues de ces travaux sont précisément référencées dans la liste associée (voir Publications), organisée par type de publication. Ce texte fait explicitement référence à certaines d’entre elles, qui ponctuent certaines étapes de mon parcours d’économiste.

Né à Saint-Etienne en 1953, j’ai fait des études de sciences économiques, jusqu’au doctorat. Je suis aussi ancien élève de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique) et je suis entré dans le corps des administrateurs de l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques). J’ai travaillé, de 1978 à 1990, à la Direction Générale de l’INSEE, dans le domaine des prévisions macroéconomiques à court et moyen termes.

Après un passage à Eurostat en 1990-1991, j’ai rejoint l’OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Economiques), comme directeur adjoint du département des diagnostics, puis du département des études. De 2002 à 2006, j’ai dirigé l’Institut de Recherches Economiques et Sociales (IRES), au service des organisations syndicales de salariés. En 2008, j’ai rejoint le Groupe Alpha, cabinet en relations sociales, dont j’ai animé le Centre Etudes & Prospective jusqu’en 2015. Cette année-là, je suis revenu dans mon administration d’origine où j’ai contribué au pilotage de l’opération stratégique « INSEE Horizon 2025 », jusqu’en septembre 2017.

Économiste et statisticien de formation, je me suis efforcé de cultiver l’échange permanent avec les disciplines cousines, la sociologie, l’histoire… Et de mobiliser aussi mon regard de voyageur, à pied, en train ou à cheval, et mon attention à l’expression des écrivains et des artistes pour aiguiser ma perception du monde.

Cet onglet suit la chronologie mais avec des recouvrements  lorsque le chevauchement temporel des mes thèmes de travail y incite.

Années 1970 et 1980, beaucoup de conjoncture, un peu de planification

Années 1990, la conjoncture au prisme de l’analyse cyclique

Années 1990 à 2010, l’Europe et le monde

Années 2000 et 2010, l’intervention dans les enjeux sociaux

Épilogue, retour à la statistique

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑